Prévoir l'arrivée

Publié le par JBeaulieu


Saguenay, Jonquière

Ça y est! Je viens de faire ma réservation pour mes trois premiers soirs à Lima. Arriver à 22.30 hres à Lima, voilà qui peut rendre insécure. Aussi la réservation d'une chambre d'hôtel pour le premier soir rassure. Et c’est de plus en plus possible de réserver par Internet : c'est ce que je viens de faire. Il me reste à recevoir la confirmation. J'ai réservé un lit à l'auberge de jeunesse de Lima, qui est située dans la partie commerciale de Lima. Mais lors de mes randonnées dans la vieille partie de Lima, peut-être trouverai-je un petit hôtel pas cher. On verra bien.

Depuis plusieurs voyages (ceux de longue durée), je passe toujours, au début, plusieurs jours au même endroit pour permettre à mon corps et à ma tête de s'acclimater tranquillement à la vie de voyage : changer peu à peu mon rythme de vie et ma nourriture surtout. Surtout que nous arrivons la plupart du temps dans la capitale ou une ville importante du pays.

Par ce moyen, je n'ai jamais eu, jusqu'à présent (je touche du bois!), à souffrir de la "turista" ou, si vous voulez, la diarrhée du voyageur. Dans mon voyage précédent au Mexique, en Amérique centrale, en Jamaique et à Cuba, j'ai passé une semaine à Mexico avant de prendre la route.

J’ai choisi une auberge de jeunesse parce qu’étant membre à vie de l’association des auberges de jeunesse depuis les années 70, je sais que c’est un excellent endroit pour soit rencontrer d’autres voyageurs et recueillir leurs suggestions, soit avoir accès parfois à des forfaits dont les prix défient toute concurrence, soit aussi recevoir les conseils des responsables de l’auberge, souvent des voyageurs eux-mêmes ou des gens du pays, soit enfin rencontrer d’autres voyageurs et faire avec eux un bout de chemin. Quand on voyage seul, ça peut être intéressant. Et tout cela à des prix fort intéressants pour le budget.

En Amérique du Sud, plusieurs pays ont une association nationale. Pour les pays qui m’intéressent cette fois-ci, il y a le Pérou, l’Équateur et la Colombie qui ont un réseau d’auberges de jeunesse.

Ah oui!!! Le nom…On appelle encore ces endroits «auberges de jeunesse»…

Mais voyons, on le sait tous, la jeunesse n’a pas d’âge!!!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article