Guayaquil (3) ... De Riobamba à Guayaquil par Bucay

Publié le par JBeaulieu

Guayaquil, Équateur

 

Eh oui, de nouveau à Guayaquil, et vous vous demandez sans doute pourquoi ! Pour deux raisons fort simples.

D'abord le trajet Quito/Riobamba par l' "Allée des Volcans" m'a convaincu d'une chose : la nécessité, si je voulais vraiment jouir des montagnes, de faire des trajets est/ouest plutôt que nord/sud.

En effet, l'Équateur, comme le Pérou, est divisé en trois zones principales : la côte plus à l'ouest, la sierra/montagne au centre, et la selva/jungle plus à l'est. Et la sierra est composée de deux principales chaînes de montagnes volcaniques séparées par une large vallée (l'Allée des Volcans) qui va de Quito à Cuenca environ et où se concentre près de 50 % de la population équatorienne.

Malheureusement, en faisant ce trajet "Quito / Latacunga / Ambato / Riobamba / Alausi / Cuenca", nous sommes, la plupart du temps (surtout entre Quito et Ambato), assez éloignés des montagnes elles-mêmes, de sorte que nous pouvons les voir à peine, surtout si les nuages se mettent de la partie.

Alors mon dernier projet de sillonner la Sierra d'est en ouest est des plus pertinents si je veux me rapprocher des routes et des paysages de montagnes. Surtout que les distances, ici en Équateur, sont beaucoup moins grandes qu'au Pérou : en quelques heures, on peut, de la côte du Pacifique, rejoindre la Sierra, et le lendemain, en quelques heures tout au plus, on peut rejoindre la jungle équatorienne (ex. Esmeraldas/Quito : 6 heures et Quito/Lago Agria : 8 heures).

Hier j'ai donc effectué mon premier trajet est/ouest vers la côte : de Riobamba à Guayaquil par Bucay.


De Riobamba à Bucay

 

La portion Riobamba/Bucay nous permet de traverser la sierra : des montagnes en cultures semblables à celles du Pérou, mais beaucoup plus vertes, l'ensemencement des champs ayant, pour la plupart, été fait. Puis plus on se rapproche du col de la montagne, plus la montagne devient aride et perd tous ses arbres. Et on redescend le versant ouest de la chaîne de montagnes, et les arbres réapparaissent, et plus on descend vers le niveau de la mer, plus les montagnes accueillent une végétation des plus luxuriantes et qui ressemblent beaucoup aux montagnes des pays tropicaux, avec arbres à fruits, dont principalement des bananiers.
 

Pallatanga
Pallatanga
Photo de Mayte Paceco Murillo sur Flickr

Pallatanga
Photo de Juan k sur Flickr
 

Camp Pallatanga
Photo de Suzi Walton sur Flickr

Proyecto Pallatanga - cantón Pallatanga - Chimborazo
Photo de Casa para todos EP sur Flickr

Pallatanga-Ecuador
Photo de Veronica Vallejo sur Flickr

VÍA BALBANERA-PALLATANGA-BUCAY
Photo de Ministerio de Transporte y... sur Flickr

Bucay
Photo de Richard Alvaredo sur Flickr

 


À Bucay
Entrada Al Cantón Gnral Antonio Elizalde "Bucay".
Photo de Jair Enrique Rios Nunez... sur Flickr


De Bucay à Guayaquil
 

Et de Bucay à Guayaquil, c'est la plaine côtière avec ses fermes/haciendas où se côtoient les fermes laitières avec ses troupeaux de vaches et celles avec ses immenses champs d'arbres fruitiers : bananes, mangues, avocats, ananas, cocos, et d'autres que je ne pouvais identifier.

Santa Martha

view from santa martha
santa martha 2
Photos de Nessa5413 sur Flickr

Zulema
Zulema
Photos de L.Alejandro Torcida sur Flickr


Duran-Guayaquil
Durán - Ecuador
Photos de Francisco Carrera sur Flickr

Durán Ecuador 2014
Photos de kuroizero sur Flickr
 

Guayaquil
PUENTE DE LA UNIDAD NACIONAL Y EL RÍO GUAYAS. BRIDGE OF THE NATIONAL UNIT AND THE GUAYAS RIVER. GUAYAQUIL - ECUADOR
Photos de Alberto Cervantes Casque... sur Flickr

 

 


Ce trajet m'a convaincu du bien-fondé de mon choix : ce fut un autre cinq heures de plaisir visuel.

Et le terme du trajet, Guayaquil, me permettait de revenir dans cette ville que j'ai beaucoup appréciée, même si le centre-ville était un vrai chantier de construction. Heureusement, le génial Malecon nous permet de venir se reposer des bruits infernaux du centre.

Mais la principale raison qui m'incitait à y revenir avec plaisir était le fait que j'y avais rencontré des gens super sympathiques et intéressants. C'était là une belle occasion de les revoir.

Et d'une pierre, deux coups.

Publié dans CARNETS ÉQUATEUR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article