Rurrenabaque (1) ... Rurre, la différente

Publié le par JacquesB de Rurrenabaque (Bolivie) le 19/07/2002 à 22:40

Rurrenabaque, Bolivie

Rurrenabaque et la rivière Beni

Rurrenabaque et la rivière Beni

Ce midi, je commence un long trajet de plus de 15 heures de bus vers Rurrenabaque, dans la forêt amazonienne, côté bolivien.
 
Ce sera en grande partie un trajet de nuit, mais je ne pouvais faire autrement, il n'y a qu'un bus par jour. Une première heure en camionnette vers Yolosa d'où on prend le bus pour le reste du trajet.
 
  • Sur la route vers Rurrenabaque

Caranavi
View over Caranavi, Yungas, Bolivia
Photo de Kirsten Matthiesen sur Flickr
 
Caranavi
Photo de Counter Culture Coffee sur Flickr
 
Il y a plusieurs possibilités de tours dans cette région : dans la forêt elle-même ou dans la pampa pour y découvrir surtout les espèces animales qui y vivent. Je ne sais pas trop ce que je choisirai de faire.

De plus, il semble qu'Internet ne soit pas rendu dans cette partie de la Bolivie, du moins aux dernières nouvelles de Lonely Planet. Alors il faudra peut-être attendre quelques jours avant mon prochain compte rendu.

Rurre, c'est :

  • 12 000 habitants avec 12 000 visiteurs par an;
     
  • des motos, peut-être au minimum une par famille, qui deviennent taxis le temps d'une arrivée de bus, et qui, autrement, font le tour du village;
     

Rurrenabaque bus crevaison
Photo de Olivier sur Flickr
 

Moto-auto
Photo de While1dan sur Flickr
 

  • de multiples restos aménagés avec des tables au dehors et des toits assez larges pour se bien protéger des risques de pluie, car on est ici en pays de forêts tropicales (rain forests), i.e. des forêts qui doivent leur configuration bien spéciale aux nombreuses pluies qui s'y répandent;
     

restoran en el beni
Photo de Carlos Moreno Letelier sur Flickr
 

  • un "petit déjeuner américain" qui, pour 2$, t'offre deux oeufs et jambon, un café au lait, petits pains chauds, beurre et confiture de fraises en quantité, et pour clore : une crêpe avec miel et banane...succulent;
     

Condensed Milk French Toast with Dulce de Leche and Bananas
Photo de Butforthesky.com sur Flickr
 

  • une rivière, la Beni, qui la côtoie de bout en bout et qui accueille des canots tout en longueur qui peuvent recevoir jusqu'à une vingtaine de passagers;
     

Bolivia 11 024
Bolivia 11 022
Photo de Christian Defferrard sur Flickr

  • une végétation tropicale avec collines tout autour;

Rurrenabaque hills
Photo de Solimar International sur Flickr
 

  • des maisons pour la plupart de bois, avec toits ou de chaume ou de tôle (ça me rappelle les petits villages martiniquais ou encore plus ceux de villages "garifunas" des iles du Belize ou du Honduras) ;
     

Family house
Photo de Gregor Samsa sur Flickr
 

CARMEN FLORIDA (16)
Photo de medicusmundi madrid sur Flickr
 

Una de las familias tsimanes de El Jatatal ante su vivienda. Crédito: Rafael Acuña /IPS
Photo de Agencia de noticias Internationales sur Flickr
 

Morning Walk
Photo de David Davis sur Flickr
 

El Tacuaral lodge
Photo de Gregor Samsa sur Flickr
 

  • des rues non pavées, sauf le "boulevard" principal avec son terre-plein fleuri et la rue qui entoure la Plaza centrale;
     

Rurrenabaque Bolivia
Photo de Mark Shandro sur Flickr


Plaza tropical
Photo de Upper Uhs sur Flickr
 

Iglesia Nuestra Senora de la Candelaria
Photo de Oleg Nabrovenkov sur Flickr
 

  • de possibles couchers de soleil qu'on admire assis à une terrasse face à la rivière en sirotant une bonne bière bolivienne;

 

Rurrenabaque.
Photo de Sylvain Diochon sur Flickr
 

rurrenabaque
Photo de rena 5 sur Flickr
 

  • et par-dessus tout, les gens (jeunes et vieux, hommes et femmes) qui beaucoup plus qu'ailleurs, sont expressifs et ne manquent pas de te saluer avec un large sourire : buenos dias, buenas tardes et buenas noches, ils connaissent !
     

Butcher´s shop
Photo de Chris Feser sur Flickr


Sugarcane Juice, Rurrenabaque, Bolivia
Photo de Bryan Long sur Flickr
 

Bolivia 11 025
Photo de Christian Deferrard sur Flickr

CARMEN FLORIDA (21)
Photo de Medicusmundi Madrid sur Flickr


Et bien plus encore !

Quand on arrive dans un tel petit paradis, l'heure de pick-up de Coroico à Yolosa entassés les uns sur les autres avec nos bagages, les trois heures d'attente de l'autobus venant de La Paz, puis les 15 heures de bus, sur un chemin non pavé et cahoteux, entrecoupées par une heure de souper à 19h00, une pause-pipi à 22h00 agrémentée d'un contrôle de l'autobus (on ne nous demande même pas nos papiers) par des gens de l'armée, un réveil en sursaut à 24h00 par un groupe de jeunes allemands qui ont décidé de signaler la fête de l'un des leurs avec chants, ballons, feux d'artifices...

Quand on arrive, disais-je, dans un tel petit paradis, on oublie bien vite les heures qui ont précédé...

 

Publié dans CARNETS BOLIVIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
En pleine prépa d'un périple Pérou-Bolivie, je me passionne à la lecture de votre blog.Merci pour<br /> le partage de vos découvertes! En ce qui concerne les" rain forests" je pense que l'on peut traduire<br /> par "forêts pluviales".
Répondre