Rurrenabaque (2) ... Trois superbes journées à la découverte de la pampa

Publié le par JacquesB de Rurrenabaque (Bolivie) le 22/07/2002 à 19:18

Rurrenabaque, Bolivie


"Arrête de jouer dans bouette...tu vas toute te salir !" Et arrivait la tape ou la claque, c'est selon : ça dépendait de la conception de l'éducation de la maman !

Mais ici, dans la pampa/swamp/marécages bolivienne, on n'a pas eu le choix.

 

  • Une expédition dans les marécages

 

Pour nous rendre à la rivière où se tiennent les anacondas (serpents "constrictors" de diverses grosseurs qui s'attaquent à leurs proies en s'enroulant autour d'elles et en les serrant de façon à leur briser ainsi les os, il nous a fallu patauger un bon deux heures sur 3 dans les marécages.

Rurrenabaque, Bolivia - The Amazon
Photo de Guillaume Weil sur Flickr
 

070803_093717_D80
Photo de Akos Mikola sur Flickr

buscando anaconda
Photo de Daniela Rojas sur Flickr


Poushit! mouvement de succion, le pied droit s'enfonce dans la boue, parfois jusqu'au mollet, puis l'autre pied fait de même...Flouash! Mouvement de traction pour retirer notre pied droit et ainsi avancer en le refaisant "succionner"...Poushit! ...Flouash! ... Poushit! ...Flouash!

Au début, on pense à nos espadrilles, à nos bas et à nos pantalons qui en prennent tout un coup et qui deviennent, dès les premiers pas, noirs de boue...mais on se fait vite à l'idée... on est dû pour un bon lavage ! Mais ce mouvement succion/traction avant, c'est super pour le développement des jambes et des mollets, j'en suis certain !

La pampa, c'est donc un immense territoire plat en partie marécages, et en partie asséché durant la saison sèche, mais qui devient, durant la saison des pluies, un immense lac.

Dans sa partie asséchée, diverses plantes y poussent tout de même et servent de nourriture aux nombreux boeufs et vaches qui s'y prélassent en regardant passer ces étranges êtres sur deux pattes qui passent par là.

Herd of cows
Photo de Patrice Le sur Flickr
 

Dans sa partie marécageuse, ce sont les oiseaux de différentes espèces qui s'y adonnent à coeur joie.
 

Héron.
Photo de Sylvain Diochon sur Flickr

070803_090013_D80cl
070803_090316_D80cl
Photo de Akos Mikola sur Flickr

Et on atteint finalement la petite rivière. En très peu de temps, notre guide repère un anaconda et, avec son bâton, réussit, très fier de sa prise, à l'amener sur le sol ferme : c'est un gros serpent de plus de trois pieds de long. Et nous aussi, on est très content car ça nous permet de voir ce genre de bête de près. Et quelques minutes plus tard, il en prendra un second, mais plus petit cette fois.

snake hunter
Photo de Jeannette Rialp sur Flickr

Rurrenabaque Santa Rosa La Pampa sur la rivière Yucuma AMAZONIE
Photo de Dany & Marise sur Flickr

On est alors prêt à revenir au campement en retraversant de nouveau les marécages. Puis c'est le lavage en règle dans la rivière en face du campement et la baignade sous le regard placide d'un crocodile bien installé sur la rive opposée.

Et l'après-midi, on partira en canot pour prendre des photos et pêcher des piranhas. Un seul d'entre nous réussira à en prendre un suffisamment "gros" pour qu'on puisse y goûter un peu au souper. En prime, Alex aura droit au dentier du piranha !
 

pampa tour
Photo de Jeannette Rialp sur Flickr
 

Rurrenabaque Santa Rosa La Pampa sur la rivière Yucuma AMAZONIE
Photo de Dany & Marise sur Flickr

Ça, c'était le deuxième jour de notre périple de trois jours dans la pampa.

 
  • Les deux autres jours du tour dans la pampa bolivienne à Santa Rosa

 

Tout avait commencé la veille avec une première journée, je dirais d'observation.

Trois heures de route en 4X4 pour rejoindre le village de Santa Rosa et son Parc de conservation sur la rivière Yacuma, et par un chemin non pavé et dans un état des plus lamentable (on se demandait bien comment il pouvait être en pleine saison des pluies ! ), probablement absolument impraticable.

Puis quatre heures dans un long canot avec nos bagages, vers le campement où nous logerons deux soirs.

070804_083852_D80cal
Photo de Akos Mikola sur Flickr


Quatre heures d'observation de crocodiles, d'alligators et de tortues se faisant dorer au soleil et en quantité incroyable, aussi de grosses bêtes brunes de la grosseur d'un porc, mais avec visage de "rats" et se plaisant dans la boue (je ne sais le nom français de cet animal, et je ne me souviens pas de son nom espagnol), et, bien sûr, des oiseaux d'espèces très variées... de quoi prendre des photos en quantité.
 

Rurrenabaque
Photo de Rodigo Avellaneda sur Flickr
 

Rurrenabaque Santa Rosa La Pampa sur la rivière Yucuma AMAZONIE
Rurrenabaque Santa Rosa La Pampa sur la rivière Yucuma AMAZONIE
Rurrenabaque Santa Rosa La Pampa sur la rivière Yucuma AMAZONIE
Rurrenabaque Santa Rosa La Pampa sur la rivière Yucuma AMAZONIE
Rurrenabaque Santa Rosa La Pampa sur la rivière Yucuma AMAZONIE
Photos de Dany & Marise sur Flickr

capibara...
Photo de Gian Piero Bottini sur Flickr


Puis le soir, après souper, on repart en canot avec nos lampes de poches pour observer les crocodiles aux yeux rouges et les alligators aux yeux jaunes sous les reflets de la lumière. Notre guide réussit à attraper deux jeunes crocodiles de quelques semaines à peine, puis les remet à l'eau.
 

070802_211245_D80070802_213200_D80cl
Photos de Akos Mikola sur Flickr 
 

  • Deux arrêts sur le retour à Rurre
     

La dernière journée, en refaisant le trajet sur la rivière, on s'arrête à deux endroits différents :

  • le premier pour observer les "dauphins roses" qui vivent dans cette rivière et, pour ceux que ça intéressait, la possibilité de se baigner en espérant que les dauphins s'approchent suffisamment d'eux, mais ce ne fut pas le cas;

Look - a pink dolphin!
Photo de L MA sur Flickr
 

Pink River Dolphin
Photo de Delfin Amazon Cruises sur Flickr
 

  • le second, pour offrir quelques bananes à de jolis petits singes au pelage jaunâtre qui descendaient de leurs arbres et venaient chercher les portions de bananes que nous tenions au bout de nos bras.
     

Que mono!
Photo de ManMan sur Flickr
 

Pas mal intéressant. Et, après le lunch, retour à Rurre.


En conclusion
 

Dans ce tour, on était neuf avec le guide, un jeune de 24 ans qui vit à Santa Rosa : deux couples, l'un de Grande-Bretagne, l'autre de la Suisse allemande, et 4 solos, un américain, une suisse allemande, un australien de Tasmanie et moi.

Une belle gang avec qui passer trois jours !

Le couple suisse, on s'était déjà rencontré à Huancayo, il y a un mois, puis perdu de vue, et retrouvé par hasard à Coroico pour le bus vers Rurre, et finalement pour ce tour de trois jours.

À la fin de ce trois jours, chacun reprend sa route : l'un est resté une quatrième journée à Santa Rosa, 5 prennent un autre tour de deux ou trois jours dans la jungle cette fois, Peter, l'australien, a pris ce matin la route vers Trinidad.

Et moi, avant de reprendre la route pour Trinidad et Santa Cruz, je demeure une journée de plus à Rurre pour faire laver mon linge, relaxer dans cette jolie petite ville et aller observer le coucher du soleil sur la terrasse d'un bar en face de la rivière et préparer la suite.

 

Publié dans CARNETS BOLIVIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article