Arequipa (1) ... Le plaisir de se retrouver de nouveau au Pérou !

Publié le par JacquesB de Arequipa (Pérou) à 15:04

Arequipa, Pérou

 

C'est en entrant au Pérou, hier matin, que je me suis vraiment rendu compte que, dans ma tête, mon voyage, c'était le Pérou, la Bolivie, l'Équateur, la Colombie et le Venezuela, le Chili n'étant qu'un passage obligé comme je l'ai déjà dit dans mon blog précédent.

Et c'est avec un plaisir grandissant au fur et à mesure de la montée en montagne que j'ai retrouvé les Andes péruviennes, même si celles-ci, au début, ressemblaient beaucoup à celles désertiques du Chili. Mais en s'approchant d'Arequipa, elles se sont mises à se colorer, et le sable volcanique est devenu de plus en plus d'un gris tirant sur le blanc, plutôt que sur le noir comme au Chili, et des pics avec neige au sommet se sont mis à apparaître. Et dans la vallée, Arequipa, la deuxième ville en importance du Pérou à plus de 2 800 mètres d'altitude et une ville en grande compétition avec Cusco.


Arequipa est une autre de ces jolies villes coloniales avec une Plaza de Armas remplie de monde le jour et le soir, avec une fontaine éclairée au centre et entourée, sur trois côtés, d'édifices à deux étages, le premier avec arches, le second servant de galeries à plusieurs restos. Le quatrième côté est occupé par l'immense cathédrale construite toute en largeur, ce qui est assez surprenant. Mais ce qui fait la beauté de ce centre, c'est son éclairage de lumière blanche qui fait ressortir encore davantage les pierres blanches avec lesquelles sont bâtis les édifices et la cathédrale. Ce n'est pas pour rien qu'on appelle Arequipa, la "Ville Blanche".


Arequipa (4)

Mais Arequipa, c'est aussi de la vie !

Juste hier soir, et pourtant, ce n'était qu'un lundi, j'ai pu entendre deux groupes de musique traditionnelle péruvienne, l'un composé de musiciens dans la trentaine en prenant un apéritif de la région, un "Pisco Sour" (alcool avec citron et blanc d'oeuf fouetté : très rafraichissant), et en admirant d'une des galeries du deuxième étage la cathédrale toute de blanc vêtue; le deuxième groupe, celui-là dans la jeune vingtaine, en goûtant à un plat typique de la région, un Adoba, qui consistait en un morceau de porc cuit dans une sauce péruvienne à base de "chicha" (boisson traditionnelle de mais), de tomates, d'oignon et d'ail, un pur délice !

Et pour terminer la soirée, j'ai pu entendre, dans une discothèque remplie de jeunes arequipenos, un groupe de musique rock en prenant quelques bières de la place : l'Arequipena. Et un coucher de l'autre côté du 24h00...

 


En tout cas, une bien belle rentrée au Pérou, et en plein lundi soir en plus.

 

Publié dans CARNETS PÉROU

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article