Arequipa (2) ... Et ailleurs dans le monde

Publié le par JacquesB de Arequipa (Pérou) à 15:25

Arequipa, Pérou

 

C'est hier soir que m'est tombé dessus ce que j'appelle, depuis mon voyage dans les pays scandinaves, plus précisément en Norvège dans une petite ville de l'autre côté du cercle polaire, ma soirée "Ailleurs dans le monde...".

 

 

 

Ça se passe habituellement dans un bar semblable à ceux que je fréquente au Québec (même type de clientèle jeune et une musique mixte d'airs de mon monde et de celui du pays que je visite) et soudain, durant le "party", surgit une sensation étrange : en même temps que je vibre à l'ambiance de ce qui se passe dans le bar, un autre feeling se superpose au premier et se présentent à mon esprit des images de ce que vivent à ce moment même les autres humains de la planète.

Et, hier soir, c'est un groupe de musiciens avec ses chanteurs et chanteuses et qui savaient faire alterner musique internationale et musique rock péruvienne qui a déclenché ce beau moment. Et le feeling s'est précisé : ce que vivent les gens ailleurs dans le monde et dans le mien...c'est pas mal semblable à ce que vivent les gens d'ici, à Arequipa...du moins dans le monde des jeunes. Être jeune à Arequipa ou être jeune à Jonquière, ça se ressemble beaucoup, au niveau culturel du moins. On n'est vraiment pas loin d'un seul monde !

 

 

Ce genre de feeling en superposition et s'ouvrant sur l'ailleurs, ça ne m'était arrivé, jusqu'en décembre dernier, à L'Envol, qu'en voyage seulement : ce soir-là de décembre, j'ai ressenti le même feeling et des images des bars que j'ai fréquentés et des gens que j'ai rencontrés en voyage se sont superposées à mon feeling du moment. Et c'est là que je me suis dit qu'il était temps que je parte visiter un autre coin de cet ailleurs.

 

 

Ce bon moment a sûrement été préparé par ce que cette superbe ville d'Arequipa m'a offert.

 

 

À Arequipa, j'ai pu flâner à plein dans le Parc Central à regarder vivre les gens, à observer les jeunes enfants commençant à peine à marcher et courir, sous les regards amusés des parents, pour attraper un des nombreux pigeons qui attendent qu'on leur jette des graines achetées auprès de vendeurs itinérants, à jaser un brin avec les petits cireurs de souliers, beaucoup plus tenaces que ceux de Bolivie, qui s'acharnent, pour quelques cents essentielles, à vouloir cirer même tes espadrilles ayant perdu leur blancheur au fil de tes pérégrinations, ou tes sandales devenues grises, à jouir, chaque soir, de la beauté des édifices blancs qui entourent la place, la cathédrale avec ses deux clochers blancs pointés vers le ciel noir et ses deux portes d'arche à 90 degrés à chaque bout, et les trois autres édifices avec leurs 29 arches sur chacun des deux étages, donc 174 arches...

Arequipa (12)

 

 

A Arequipa, j'ai pu aussi marcher à volonté à la découverte des autres coins de la ville, de ses nombreuses églises, monastères ou couvents bâtis par les diverses communautés religieuses, et surtout le magnifique Monastère de Santa Catalina (construit en 1580 et agrandi au XVIIe siècle), une ville dans la ville avec ses murs qui le protégeaient du monde extérieur, ses diverses ruelles fleuries coiffées du nom de villes espagnoles, son cloître qui permettait le silence et le recueillement, ses chambres minuscules qui abritaient et abritent encore des religieuses avec un genre de cuisinette adjointe où les religieuses pouvaient cuisiner, un immense réfectoire où elles pouvaient prendre ensemble certains repas, son église ou, derrière un grillage, elles pouvaient assister aux divers offices.


Arequipa (2)
Arequipa (10)
Arequipa (6)
Arequipa (3)
Arequipa (8)
Arequipa (13)

 

 

De plus, à Arequipa, j'ai pu siroter mon "Pisco Sour" chaque soir au balcon de l'un des restos qui entourent la Place Centrale, manger du péruvien ainsi que de l'italien et du mexicain et renouer avec la vie nocturne, c'est-à-dire la vie de bar jusque tard dans la nuit (ici, à 4h00 ce matin, la discothèque était encore bondée de monde...mais je n'ai pu les suivre jusqu'à la fin, l'âge sans doute !).

C'est à Arequipa, enfin, que j'ai pu planifier la suite du voyage au Pérou, surtout la partie "Jungle" que j'avais laissée davantage dans l'incertitude.

C'est sans doute un peu tout cela qui a permis que surgisse cette stimulante soirée "Ailleurs dans le monde"...et qu'Arequipa devienne une de ces villes où je reviendrais et pourrais y vivre avec plaisir !


Arequipa (11)
Arequipa (7)
Arequipa (5)
Arequipa (9)
 

 

 

Publié dans CARNETS PÉROU

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article