Iquitos (3) ... Papa Noël dans la Jungle...Ah! Ah! Ah!

Publié le par JacquesB de Iquitos (Pérou) à 14:34

Iquitos, Pérou

 

Eh oui ! même dans la jungle, dans un village sans électricité, à Santa Maria, à 60 kms d'Iquitos, sur les bords de l'Amazone, j'ai été repéré. À peine avions-nous mis les pieds sur le sol du village que j'entends une voix murmurer "Papa Noel" et vois des jeunes me montrer du doigt. J'explique alors à mes compagnons de séjour et au guide mon histoire de "Papa Noel" (Amérique centrale et du Sud) / "Fidel" (Cuba) / "Rasta Man" (Jamaïque).

 

 

 

Nous étions dans le village situé tout près des chalets dans lesquels nous passerons trois jours et 2 nuits. Car c'est finalement le choix que j'ai fait pour ma visite dans la jungle.

 

 

Le bon choix ? Je ne suis pas certain.

Cinq jours avec le personnel de l'office de tourisme m'aurait fait revenir dimanche, donc de retour a Lima seulement lundi ou mardi, ce qui me menait au début octobre, et il me reste tout le nord du Pérou à faire... avant l'Équateur et les Îles Galapagos (une semaine).

L'autre possibilité, c'était de répondre positivement à l'invitation de mon guide/cégépien d'Iquitos qui m'offrait d'aller passer quelques jours, avec lui, dans sa famille dans un petit village à trois heures de bateau d'Iquitos sur l'Amazone : ne le connaissant pas assez...je n'ai pas osé...une certaine crainte en même temps que la peur de déranger ! En tout cas, c'aurait été un voyage tout à fait différent.


Iquitos (7)

 

 

 

Ces trois jours dans un tour plutôt "aseptisé" m'a tout de même permis de prendre un peu contact avec la culture des gens qui vivent dans cette partie isolée du monde.

Nous avons ainsi pu visiter deux villages différents, apprendre de ces gens comment ils transformaient la canne à sucre en boisson rafraîchissante, puis, goûter au rhum de canne à sucre qui découle de la fermentation et de la distillation de cette boisson. On a pu aussi rencontrer le "shaman/docteur" du village qui nous a expliqué les vertus curatives des diverses plantes de la région et des remèdes qu'il tire de ces plantes. Le deuxième soir, après le dîner, un groupe de jeunes musiciens et de danseuses d'Iquitos sont venus nous interpréter des musiques et des danses de la région.


Iquitos (9)
Iquitos (6)

 

 

Le deuxième jour était réservé à une randonnée commentée dans la forêt amazonienne primaire, celle qui est plus sauvage et habitée seulement par des familles dispersées le long des rivières, donc pas de villages comme tels. Puis une pêche aux piranhas assez peu fructueuse somme toute : à peine quelques spécimens. Et le matin, en route vers la forêt, on était supposé voir des dauphins roses, mais ceux-ci nous ont faussé compagnie. Ce n'est que le lendemain que nous avons eu droit à leur présence et à leur jolie danse au-dessus des eaux. Et le tour s'est terminé par la visite d'un lac recouvert de nénuphars et de plantes géantes avec superbes fleurs.


Iquitos (12)
Iquitos (13)
Iquitos
Iquitos (11)

 

 

À comparer avec le tour dans la Pampa bolivienne...c'est deux mondes.

En Bolivie, j'ai pu voir la nature sauvage avec les animaux et les oiseaux qui y vivent, tandis que dans ce tour-ci, du côté "animal", ce fut plutôt maigre comme découverte. Et quand je regarde les coûts...en Bolivie, c'était quasi deux fois moins cher avec une exploration et des découvertes pas mal plus intéressantes.

C'est pourquoi je me demandais plus haut si j'avais fait le bon choix ! Et plus j'y pense, plus je doute !
 

 

 

Publié dans CARNETS PÉROU

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Magnifiques tes images...quel dépaysement ! Merci... Mais je préfère être spectatrice !!
Répondre
J
<br /> Merci Marianne pour tes bons mots.<br /> <br /> Au plaisir de te lire à nouveau<br /> <br /> Jacques<br /> <br /> <br />