Buenos Aires (5) ... Recoleta et Palermo, deux quartiers intéressants

Publié le par JacquesB de Buenos Aires (Ar) à 11:30

Mise à jour en mars  2022


Buenos Aires, Argentine 
25 - 28 février 2006
09 - 17 mars 2006

 

Au nord de Buenos Aires, deux quartiers contigus méritent un détour, Palermo et Recoleta. 

Je ne peux pas dire grand chose de Palermo, car je n'ai pu me rendre dans sa principale attraction, un immense secteur parc qu'on a développé dans ce secteur. C'est un autre de ces endroits que les porteños fréquentent beaucoup en fin de semaine, surtout le dimanche. Mais je ne serai probablement plus ici dimanche prochain.
 
Ce sera pour un prochain voyage.
 
Ce que j'ai vu de ce quartier, c'est vraiment la partie urbaine, et je dois reconnaître que ce n'est pas la plus jolie de BA. Les édifices si jolis du centre-ville, on n'en voit plus une fois rendu dans ce secteur. Ce sont plutôt des édifices carrés. Cependant, il y a beaucoup d'arbres dans les rues.
 
Et le quartier abrite plusieurs petits restos de cuisine étrangère. Pour la première fois en cinq mois, c'est ici que j'ai pu goûter à de la cuisine autre qu'argentine, italienne ou chinoise : c'était un resto aux plats vietnamiens, thaïlandais et singapouriens.
 
Super bon !
 
  • À Palermo, des parcs, des lacs et un bord de mer


EN COMPLÉMENT ...

 
Plaza Italia
Plaza Italia, Buenos Aires
Photo de Esllou sur Flickr
 
Monument à Garibaldi
2020 - Buenos Aires - Plaza Italia - Monumento a Giuseppe Garibaldi - 2 of 2
Photo de Ted McGrath sur Flickr
 
Monument dédié à Garibaldi
Garibaldi
Photo de nicnac1000 sur Flickr
 
Planetario Galileo Galili
Planetario Galileo Galilei, Buenos Aires
Photo de Phil Marion sur Flickr
 
Costanera Norte dans Palermo

Buenos Aires: Costanera Norte
Photo de Jennifer Yin sur Flickr

Club de Pescadores
Club de pescadores
Photo de Jose Maria Perez Nunez sur Flickr

Lago de Regatas
Lago de Regatas en Palermo, Buenos Aires.
Photo de Hector Horacio Zorrilla sur Flickr
 
DSCN0065
Photo de Valeria Vale sur Flickr

 

Tierra Santa
Buenos Aires: Tierra Santa, Costanera Norte
Photo de Jennifer Yin sur Flickr

Parque Norte
PARQUE NORTE / TIERRA SANTA  - BUENOS AIRES 2009
Photos de IMAGEN 20/20 sur Flickr

Mémorial aux victimes du Terrorisme de l'État
Parque de la Memoria – Monumento a las Victimas del Terrorismo de Estado, Buenos Aires / The Memorial Park project – Monument to the Victims of State Terrorism
Photos de Debi Magonet sur Flickr

 

  • À Recoleta, une première balade autour de la Plaza Mitre

 

Quant à Recoleta, c'est un autre très beau quartier où on risque de marcher souvent la tête dans les airs, tant sont nombreux les édifices à l'architecture originale.
 

5. Recoleta-Cimetière (2) 5. Recoleta-Cimetière (3)
 

Le quartier contient de plus beaucoup de parcs dédiés soit à des pays, soit à des personnages illustres. Il y a même un autre monument de Jose de San Martin, mais qu'on voit âgé et assis avec deux petites filles debout devant lui. Ça change du San Martin en militaire ou à cheval.
 
On y retrouve aussi des lieux culturels fort intéressants, dont le Jardin botanique avec ses sculptures et la présence d'une multitude de chats et le jardin zoologique, le superbe Musée National des Beaux-Arts dont un étage complet est dédié à l'art européen et un autre aux artistes argentins, le Centre culturel, cette vaste esplanade avec ses cafés et terrasses et le Cimetière Recoleta.


Dans le parc du Jardin Botanique2. Recoleta-plaza Mitre (10) 1. Recoleta 1-parc (1)1. Recoleta 1-parc (2)

Sur le chemin vers la Plaza Mitre, Jose de San Martin​​​​​​​ 2. Recoleta-plaza Mitre (11) 2. Recoleta-plaza Mitre (12) 2. Recoleta-plaza Mitre (13)

 
À la Plaza Mitre, monument "Canto a la Argentina"
dédié  à Ruben Dario, poète nicaraguyen (1867-1916) 
​​​​​​​ 2. Recoleta-plaza Mitre (14)
 
À la Plaza Mitre, monument dédié au président argentin
Bartolome Mitre (1821-1906)

2. Recoleta-plaza Mitre (15) 2. Recoleta-plaza Mitre (16)
 
  • Des arrêts en revenant à l'auberge
 
Le Centre Culturel de Recoleta
​​​​​​​ 3. Recoleta-centro cultural (13)
​​​​​
Le Monument à l'homme politique Bernardo de Irigoyen (1822-1906)4. Recoleta-retour (14)
 
Les Galeries  Pacifico
4. Recoleta-retour (15)
 
  • Une seconde balade autour du Cimetière de Recoleta
 
Le cimetière, inauguré en 1822, contient, comme plusieurs autres cimetières dans les grandes villes de l'Amérique centrale et de l'Amérique du Sud, les restes de plusieurs personnages illustres du monde politique (Mitre, Roca, Sarmiento, Pellegrini, des noms qui désignent des rues dans presque toutes les villes argentines), militaire, artistique, civil, etc.
 
C'est la ville des morts au côté de la ville des vivants.

Une tombe, cependant, attire davantage l'attention quoiqu'elle soit de facture modeste comparée à beaucoup d'autres, c'est celle d'Eva (Evita) Peron qui joua, aux côtés de son mari-président, Juan Peron, un rôle politique important ici en Argentine dans les années 40-50, dont entre autres une loi accordant le droit de vote aux femmes en 1947.
 
Balade dans les ruelles de la Cité des morts
avec vue en arrière-fond sur celle des vivants

5. Recoleta-Cimetière (5) 5. Recoleta-Cimetière (8) 5. Recoleta-Cimetière (9) 5. Recoleta-Cimetière (10) 5. Recoleta-Cimetière (11)
5. Recoleta-Cimetière (4)
5. Recoleta-Cimetière (13) 5. Recoleta-Cimetière (14)
5. Recoleta-Cimetière (12) 5. Recoleta-Cimetière (15) 5. Recoleta-Cimetière (16)
 
Général Carlos María de Alvear (1789-1852)
5. Recoleta-Cimetière (17)
 
Eva Peron (1919-1952),
épouse de
Juan Domingo Peron, premier président de l'Argentine
élu au suffrage universel en 1945.
Il sera renversé comme  président par un coup d'état en 1955.
5. Recoleta-Cimetière (6) 5. Recoleta-Cimetière (7)
 
La Basilique Nuestra Senora del Pilar
et le Centre Culturel de Recoleta

Rear Of The Basílica de Nuestra Señora del Pilar
Photo de Richie Diesterheft sur Flickr

6.  Recoleta-retour (1) 
 
  • En revenant à l'auberge
 
​​​​​​​ 6.  Recoleta-retour (2) 6.  Recoleta-retour (3)
6.  Recoleta-retour (6)
 
Palacio del Agua y de la Historia
6.  Recoleta-retour (4)
 
Sur cet édifice, on pouvait voir sur le haut de la façade, un écusson que vous pouvez maintenant identifier à la bannière des soldats de Jose de San Martin lors de leur lutte pour la libération de l'Argentine, du Chili et du Pérou.
 
6.  Recoleta-retour (4a)
 
Et cette emblème explique aussi les choix de Belgrano quand il a conçu le drapeau du pays, avec le soleil au centre.
 
Argentine-drapeau
 
L'Obélisque sur l'Avenue du 9 juillet
6.  Recoleta-retour (8)
 
Voilà. C'étaient mes premières impressions sur la capitale de l'Argentine. Je dis bien "premières impressions", car ce n'est pas en dix jours seulement qu'on peut découvrir toutes les possibilités d'une ville telle Buenos Aires.
 
Mais c'est cependant assez pour pouvoir me dire que ce n'est pas la dernière fois que j'y mets les pieds.

Buenos Aires...ce n'est qu'un au revoir.

Hasta Luego !


 

General Carlos María de Alvear (1789-1852)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article