Viedma (2) ... Culture culinaire Chili/Argentine : vive le "Tenedor Libre" argentin!

Publié le par JacquesB de Puerto Madryn (Ar) à 09:41

Mise à jour en février 2022


Viedma, Argentine (De Puerto Madryn : 435 kms)
18 - 19 février 2006

 

UN PÉPIN DE VOYAGE
SURVENU À MAR DEL PLATA

 

Entre Bariloche jusqu'à Mar del Plata, vous ne trouverez pas de mes photos, sauf celles de ma visite à la Péninsule de Valdes, et pourtant, j'en aurais eu de magnifiques à vous montrer.

La raison :  ma caméra ... je ne l'ai plus ! Subtilisée à Mar del Plata dans mon sac à dos sans que je m'en rende compte.

Ce n'est qu'en entrant à l'hôtel que j'ai constaté sa disparition.

Il a plu une bonne partie de la journée. Alors les gens se pressaient près des façades des divers commerces des deux rues piétonnières, et c'est probablement à ces occasions de rapprochement que quelqu'un, discrètement, s'est servi : caméra, batteries, cartes 512 et étui ont été subtilisés.

Mais comme j'ai maintenant la piqûre de la caméra, je n'attendrai pas mon retour pour m'en acheter une nouvelle, même si les prix sont un peu plus élevés qu'au Québec.

Je vais donc magasiner à Buenos Aires.

Cependant, je compenserai le manque de photos personnelles en introduisant dans mes articles des photos choisies parmi celles disponibles sur Flickr, en indiquant bien sûr les auteurs de ces photos.

Jacques



Après trois mois au Chili et en Argentine, c'est de nourriture dont je voudrais vous parler aujourd'hui. C'est ce premier bilan qui m'est venu à l'esprit durant mon séjour à Viedma.
 

  • Du côté des menus chiliens 


D'abord au niveau des menus qui nous sont offerts dans les restaurants petits et grands, rien n'est comparable.

Au Chili on a vite fait le tour de la carte : après les inévitables

  • "Completo" : genre de gros hot dog avec une quantité incroyable de sauces

Chili-completo

  • "Cazuela de pollo" : sorte de soupe avec patates, riz, légumes et cuisse de poulet,

chili-cazuela-pollo-5-scaled

  • on retrouve les quelques plats de poulet, de poissons, la plupart du temps grillés, et de boeuf dont la cuisson diffère totalement de la nôtre, ce qui provoque une viande plutôt difficile à manger : beaucoup de mastication est nécessaire.

Heureusement, les cuisines italienne et chinoise sont assez bien représentées, ce qui permet de varier un peu la nourriture.

Et heureusement aussi : l'absence des "McDo" et cie ! Mais on peut tout de même manger des "hamburguesa" et pas mal plus savoureux en plus !

chili-hamburguesa-chilena


Une exception : la cuisine de l'Île de Chiloé,

  • avec son curranto

chili-curanto-wp-1581296242519

  • sa chuppe de crabe

chili-chupe-de-jaiba-ou-gratin-de-crabe--md-429555p666934

  • et son cancato de saumon superbement délicieux.

chili-Cancato-de-salmón01


Parfois, certains restaurants offrent certaines spécialités, mais ce ne sont pas la cuisine typique chilienne.

 

  • Du côté des menus argentins 


Pour la nourriture, l'Argentine se distingue par une variété de mets assez exceptionnelle. Une seule déception jusqu'à présent : l'absence presque totale de la cuisine asiatique.

Et pour moi qui éprouve quelques difficultés à trouver plaisir à manger du boeuf ou de l'agneau, l'Argentine a développé le concept du "Tenedor Libre", ou si vous voulez le style "buffet" que nous connaissons bien chez nous.

arg-tenedor libre

Et il y en a de toutes les sortes : certains tenus par des chinois offrent des mets asiatiques (j'en ai vu seulement à Ushuaia), d'autres offrent dans leur menu des entrées et des salades, des pâtes, des plats chauds ou froids de viande , de poisson, de fruits de mer, mais tous offrent des pièces de viandes grillées sur le feu devant nous, les fameuses "parrillada" (boeuf/mouton/saucisses).


arg-parillada

Ça m'a permis d'expérimenter un autre type de cuisson, mais je n'ai pas encore trouvé plaisir à manger ni boeuf, ni mouton...Les saucisses par contre étaient très bonnes.

Alors pour apprivoiser le monde des "viandes grillés"... Vive le Tenedor Libre !

Pour rendre justice à la viande grillée des parillas qu'on retrouve dans les "Tenedor libre", je me suis rendu compte hier soir que je gardais pour la fin du repas la viande grillée : alors, après les entrées, la salade, les plats chauds et froids...il ne reste plus grand place dans mon estomac pour vraiment permettre à ce type de mets de se faire valoir.

Alors, promis, au prochain "Tenedor Libre", je commence avec la viande grillée et je complète avec les autres mets, si je suis toujours insatisfait.

 

  • Du côté des boissons : vins et café

 

Ce qui m'a le plus étonné au Chili, c'est la carte très pauvre des vins dans les restaurants. Et même les chiliens ne semblent pas beaucoup apprécier leur vin, car la bière semble être préférée pour accompagner le repas.

Alors qu'en Argentine, chaque restaurant, les petits comme les grands, offrent une variété incroyable de vins rouges et blancs et de tous les prix, de 3-4$ à... Et même les vins les moins chers sont des plus satisfaisants. Et sur la table d'une très grande partie des argentins qui vont au restaurant...la bouteille de vin a sa place.

Pour ce qui est du café,  il est  affreux au Chili avec le NESCAFE comme norme nationale, et ce, même dans la plupart des restaurants, tandis qu'en Argentine, la norme est la variété des types de café partout : expresso, cappucino, café au lait, café noir, etc.

 

  • Du côté des desserts ... priorité à la crème glacée 
Heladeria Grido
Photo de Paulo Cedres sur Flickr


En Argentine comme au Chili, on trouve des "heladerias" partout. Mais on dit que la crème glacée argentine, sous l'influence de l'immigration italienne, est la meilleure du continent, sinon du monde !

En Argentine, sur les tables des terrasses, on voit souvent des contenants de crèmes glacées variées de 1/2 kg ou 1 kg selon le nombre de personnes du groupe et chacun, avec sa petite cuillère, pige dans le contenant, tout en jasant de choses et d'autres...Très convivial !

Et pour les couples d'amoureux...pourquoi pas un petit baiser vanille -chocolat - fraise - framboise - menthe... pour accompagner tout ça!
 
Je continuerai mon observation/comparaison, car, n'étant pas un grand fan de crème glacée, je n'ai remarqué que depuis peu ce trait culturel, surtout que j'ai visité plus le sud du Chili et de l'Argentine, donc avec une température qui invite moins au rafraîchissement "glaciaire".

Mais en y réfléchissant bien, même là, la présence de la crème glacée se faisait sentir.

 

Publié dans CARNETS ARGENTINE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article