Les Incas ... Présence et absence ...

Publié le par JacquesB de Puno (Pérou) le 05/07/2002 à 16:16

Cusco /Puno, Pérou



N.B. Comme je voulais mettre de l'ordre dans l'histoire des pays que je visiterai, j'ai pensé qu'il pourrait etre intéressant pour vous aussi de mettre un peu d'ordre dans les origines des Incas et la suite de leur disparition.

Mes sources : LonelyPlanet, le Musée des Incas de Cusco et les guides de mes deux tours. Les faits relatés leur reviennent, mais les sous-titres et commentaires sont de ma responsabilité.





L'histoire de l'homo "americano"



Chapitre 1 : Les vrais découvreurs d’un Nouveau Monde



Premiere période (70 000 av. JC - 5 000 av. JC) : des nomades



On a trouvé des signes de présence humaine datés de 12 500 ans avant J.C. au Chili.


La plupart des chercheurs s'entendent actuellement pour dire que ce seraient des peuples venus d'Asie par le Détroit de Béring au nord de l'Alaska et non encore recouvert par la mer (ce qui arrivera autour de 7000 av. J.C.) qui auraient commencé a explorer et a peupler cet immense territoire, en commencant par les cotes, puis en pénétrant peu a peu a l'intérieur des terres. C'est donc bien avant 12 500 av. JC qu'ils auraient commencé leur long voyage : certains auteurs parlent de 70 000 av. JC.


Ces peuples étaient des nomades/chasseurs/cueilleurs et vivaient dans des cavernes. On en a retrouvé des signes au Pérou, entre autres. Ca a donné, du nord au Sud, des peuples différents, certains ayant réussi a survivre a leurs dures conditions d'existence, d'autres ayant tout simplement disparu. Les Inuits (esquimauds) actuels du Canada et les Indiens du Canada et des USA, de meme que les Mayas du Mexique et d'Amérique centrale et les Incas du nord de l'Amérique du sudne sont que quelques-uns des descendants de ces premieres peuplades.


Deuxieme période ( 5 000 av. JC - 2 000 av. JC) : des agriculteurs



Machu Pichu (10) Domestication des lamas 4000 ans avant JC



On a repéré des signes du développement agricole autour de 5 000 av. JC dans les basses terres du Pérou, le long de la cote (patates entre autres) et un peu plus tard dans les hautes terres des Andes (feves, patates). C'est autour de 4 000 av. JC qu'est apparu au Pérou la domestication des lamas et des "guinea pigs". Quant au mais, il aurait été importé du Mexique autour de 2 500 av. JC. Ces nouvelles découvertes (agriculture/domestication des animaux) vont amener ces peuples a s'installer dans un territoir bien précis . Ils vont devenir ainsi plus sédentaires et apparaitront les premiers villages avec leurs établissements : au Pérou, on en retrouvera des signes remontant a 4 000 av. JC.


Troisieme periode (2 000 av. JC - 1 400 ap. JC) : des sociétes bien intégrées



A partir de 2 000 av. JC (du moins en Amérique du sud) vont se développer diverses civilisations avec chacune leur technique, leur art, leur religion et leur systeme politique. On utilisera les matériaux offerts par la nature pour se nourrir et se vetir, pour en faire aussi des palais, des temples, des maisons et des forteresses pour se protéger, enfin divers objets de culte ou d'utilité courante, outils et armes variées.


Ainsi, au Pérou, apparaitront et disparaitront plusieurs civilisations bien avant celle des Incas :

1 000 av. JC - 300 av. JC : civilisation Chavin autour de Trujillo (textile, poteries, agriculture, architecture, religion),

300 av. JC - 800 ap. JC : la culture Salinar (céramiques et techniques du feu);

100 ap. JC - 700 ap. JC : civilisations Moche ( cote nord du Pérou) et Nazca (cote sud) avec l'apparition de l'utilisationdu métal;

600 ap. JC - 1 000 ap. JC : les Wari (nord d'Ayacucho)...la premiere civilisation connue dans les Andes a vouloir devenir un empire, donc a vouloir s'étendre et répandre sa culture;

1 000 ap. JC - 1 400 ap. JC : les Chimu, pres de Trujillo, les Chancas dans len environs de Cusco et bien d'autres jusqu'au Lac Titicaca et en Bolivie (Alto Peru).


Quatrieme période (1 400 ap. JC - 1 525 ap. JC) : l'empire Inca


Cusco (10)


Cusco (11)
Au Musée de Cusco


Jusqu’en 1430, le peuple Inca est installé uniquement a Cusco. Mais apres avoir défait les Chankas en 1430, le peuple Inca voudra étendre ses regles a toute la région. Cest ainsi que, durant un siecle environ, il controlera un territoire allant du nord de l'Equateur jusqu'au Sud de Santiago (Chili), et vers l'Ouest, jusqu'a La Paz (Bolivie).


Cet Empire se nommera Tawantisuyo, aura comme capitale centrale, Cusco et comme drapeau le fameux drapeau arc-en-ciel dont je vous ai parlé auparavant. Il y developpera sa propre culture : une religion et une organisation politique originale, de meme qu’une architecture, des techniques et des arts tout aussi originaux (pour plus de détails, voir dans les favoris sur l’histoire des Incas).


L’Empire se divisera en 4 grandes régions :
1. Chinchasuyo : au nord de Cusco jusqu’a la frontiere de la Colombie actuelle
2. Antisuyo : Est de Cusco, vers la Jungle
3. Kontisuyo : Cote sud du Pérou
4. Quollasuyo : Puno et Lac Titicaca, Bolivie, Chili et ouest du nord de l’Argentine


En 1525, avant de mourir, le leader des Incas d’alors, Huayna Capac, divise l’empire en deux : il offre la partie Nord de Cusco a son fils Atahualpa qui fait de Quito sa capitale, et la partie sud a son autre fils Huastar avec comme capitale de cette regi?n, Cusco. Mais ca ne prend pas de temps qu’une guerre civile éclate entre les deux régions et durera quelques années. C’est Atahualpa qui remportera la victoire et capturera Huascar en dehors de Cusco.


Entre-temps, en 1492, un certain Christophe Colomb (Crist?bal Colon), a la recherche d’une nouvelle route pour l’Asie et ses épices découvrait, quasiment par erreur, un Nouveau-Monde, qu’il appellera l’Amérique.


Puis d’autres européens (anglais, espagnols et portugais) se mettront a explorer a leur tour, du Nord au Sud, les cotes de ce vaste teritoire, puis l’intérieur des terres, y rencontrant sur leur route d’autres etres étranges pas tres “civilisés”, ne parlant meme pas, ni l’anglais, ni le francais, ni l’espagnol, ni le portugais.



Chapitre 2 : Les envahisseurs arrivent (1426 - 1572)



C’est dans le contexte de guerre civile entre deux clans Incas qu’arrivent les envahisseurs espagnols en Amérique du Sud, avec Pizarro a leur tete. Les espagnols n’ont donc pas besoin de diviser pour régner, ils n’ont qu’a utiliser la division déja existante.


Pizarro viendra d’abord du Panama en 1526 pour explorer les lieux et vérifier les rumeurs qu’il y aurait beaucoup d’or au sud du Panama . En 1532, il reviendra dans la region du Pérou , avec la bénédiction des autorités espagnoles et y établira une premiere ville espagnole, Piura.


Puis il capturera Atahualpa en novembre 1532 a Cajamarca et celui-ci sera étranglé. C’est la fin des regles Incas. Un an plus tard, Pizarro entre dans Cusco et nomme Manco Inca, le demi-frere de Huascar, comme le leader-marionnette des Incas. Mais il montera une armée de pres de 100 000 hommes et tentera en vain en 1536 de foutre dehors les envahisseurs. Il devra se réfugier a Vilcabamba, au sud de l’?quateur et sera tué en 1544.


Ce sera au neveu de Atahualpa, Tupac Amaru, de prendre la releve de la résistance : elle durera pres de 30 ans, mais les espagnols vaincront. Cusco deviendra espanole en 1572.


Entre-temps, Pizarro avait fondé Lima en 1535 et en avait fait la capitale du nouvel empire, celui des espagnols.



Chapitre 3 : Les envahisseurs s’installent (1572 - 1780)



Les espagnols détruisent les palais incas et, sur leurs ruines, batissent leurs propres églises et leurs maisons.


Deux siecles de paix relative et de métissage et des populations et des cultures vont permettre aux territoires conquis de prendre une toute autre couleur.


C’est ainsi qu’au Pérou, aujourd’hui, on peut trouver 45 % d’indigenes, 37 % de métisses, 15 % de blancs et 3 % de noirs et d’Asiatiques.


De plus dans l’architecture et les arts, on retrouve cette mixité des cultures et espagnoles/catholiques et indigenes/Incas.


Chapitre 4 : Du Venezuela a la Bolivie, les colons se révoltent (1780 - 1825)



À Quinua, monument commémorant la victoire finale pour l'indépendance


A la fin du XVIII eme siecle et au debut du XIXeme siecle, on sait que dans diverses parties du monde, les envahisseurs de nouveaux territoires commencent a se questionner sur leur allégeance a la mere-patrie, celle-ce devenant de plus en plus exigente en termes de taxes. De plus les envahisseurs découvrent de nouvelles richesses minieres et commencent a envisager la possibilité de développer ces ressources pour leur propre compte.


Ca a commencé avec les colons anglais de la Nouvelle-Angleterre en 1775, avec la révolution américaine. Et ca donnera des idées a d’autres.


Dans le sud des Amériques, c’est un vénézuelien, Simon Bolivar, qui, avec son principal lieutenant, Sucre, dont on peut voir un monument sur la Plaza de Armas de Ayacucho, va commander les troupes qui vont mettre dehors celles qui voudront demeurer loyales aux autorités espagnoles.


En voici un bref résumé :


1819 en Colombie : derniere bataille a Boyaca (7 aout); jour de l’indépendance : 20 juillet

1821 au Venezuela : derniere bataille a Carabobo (juin); jour de l’indépendance : 5 juillet

1822 en ?quateur : derniere bataille a Pinchincha et Quito (24 mait); jour de l’indépendance : 24 mai

1824 au Pérou : derniere bataille a Ayacucho (9 décembre); jour de l’indépendance : 28-29 juillet

1825 en Bolivie (Alto Peru) : derniere bataille a Tumusla; jour de l’indépendance : 5-7 aout

Bolivar et Sucre deviendront les premier et second président de la nouvelle république de Biolivie.

Bolivar mourra en 1830.


Ainsi en l’espace d’a peine 6 ans, Bolivar et Sucre réussiront la libération des colons du Nouveau-Monde de leur mere-patrie.


Chapitre 5 : La suite de l’indépendance (1825 – 2002)



Apres 1825, chacun des pays aura son développement propre et son propre régime politique.



Conclusion en forme de petite note politique


De tous les pays actuels des Amériques, seule la Guyane francaise n’est pas indépendante, c’est un département d’outre-mer de la France.


Pour ce qui est de la Guyane anglaise (1970) et du Canada (1982), ce sont deux pays qui sont maintenant indépendants de la Couronne britannique et membres du Commonwealth. La Guyane est cependant une république avec un systeme présidentiel.


Dans toutes les Amériques, il ne reste donc qu’un seul autre groupe d’envahisseurs qui n’a pas encore osé se défaire des liens qui le relient a plusieurs “meres-patries” : la francaise, l’anglaise et la canadienne. Ils continuent toujours a se questionner sur leur capacité de se diriger eux-memes.


Mais jusqu'a quand ?




Publié dans Infos-Amériques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article