Cusco (3) ... Un tour dans la Vallée Sacrée, une sacrée vallée

Publié le par JacquesB de Cusco (Pérou) à 22:03

Cusco, Pérou
27 - 29 juin 2002

 

Aujourd'hui, ce fut mon initiation à la culture Inca. J'avais pris un tour organisé d'une journée dans la Vallée Sacrée avec un guide bilingue (espagnol/anglais). Je voulais ainsi avoir les explications nécessaires pour bien comprendre cette civilisation.

La Vallée Sacrée, c'est l'autre nom qu'on donne à la vallée de l'Urubamba, la rivière qui s'y déroule dans toute sa longueur, une vallée qui faisait le lien, chez les Incas, entre Cusco et Machu Picchu, d'où la présence de plusieurs sites archéologiques.



Vallée Sacrée (4)
Vallée Sacrée (2)

D'abord celui de Pisac, avec ses nombreuses marches qui nous mènent aux ruines, dont celles du Temple du Soleil. Et tout au long d'une montée assez essoufflante (assez pour me rendre compte que mon acclimatation à l'altitude est bien terminée et réussie), sur le versant de la montagne, des terrasses qui servaient à la culture du maïs et des patates.


Vallée Sacrée (13)
Vallée Sacrée (12)
Vallée Sacrée (11)
Vallée Sacrée (10)

Ensuite celui d'Allantaytambo.

Une autre montée ardue pour les jambes par les terrasses et les escaliers de pierre pour découvrir six immenses pierres de granit reliés ensemble et placées à la verticale et dont la signification reste controversée : ou le mur d'un temple du Soleil, ou une partie des murs d'une forteresse selon les espagnols colonisateurs, ou encore une représentation des couleurs de l'arc-en-ciel, car l'arc-en-ciel est un des symboles de la culture Inca, d'où le drapeau aux couleurs de l'arc-en-ciel que l'on retrouve partout au Pérou. Ça nous frappe au début, car c'est le même drapeau qu'a adopté le mouvement gay international, un autre sujet de controverse.


Vallée Sacrée (15)
Vallée Sacrée (11)
Vallée Sacrée (11)

Enfin un troisième site, l'église de Chinchero qui a été bâtie en 1590 sur les ruines d'un palais Inca. On sait que les espagnols, après leur victoire contre les Incas, ont démoli les palais et les temples Incas, ont pris les immenses blocs de granit qui les composaient et les ont transportés à Cusco pour bâtir leurs propres maisons ou églises. Et nous avons maintenant Cusco, ville coloniale des plus jolies, mais quand on sait comment elle a été bâtie, ça nous force à mettre des bémols.

On avait commencé la journée par la visite du marché de Pisac : un vrai régal. Ça, c'est un marché qui permet un lèche-étals agréable même pour quelqu'un qui n'aime pas magasiner. Ici c'était plein de produits d'artisanat local, et non pas un genre de réplique d'un centre d'achats comme à Huancayo. Savoir qu'en un seul claquement de doigts ce que j'achèterais serait à Jonquière, j'aurais su très bien quoi acheter...mais j'ai encore cinq mois et demi devant moi à porter mon sac a dos, alors je me suis constamment retenu.


Vallée Sacrée (11)
Vallée Sacrée (11)

Et ça nous a permis de rencontrer des Péruviens, surtout des très jeunes filles et des femmes dans leurs costumes traditionnels bien colorés et qui s'offraient à nous avec le sourire pour une photo et, en retour, un petit remerciement de notre part par quelques pièces de monnaie. Je comprends pourquoi Lonely Planet, dans sa dernière édition a mis uniquement des photos de gens pour illustrer le Pérou : on ne saurait mieux faire. Et à Allantaytambo, trois jeunes garçons de 11-12 ans et une jeunes fille nous ont chanté en quechua, la langue des gens de cette région et une des langues officielles du Pérou, une chanson traditionnelle tout en l'accompagnant de quelques pas de danse.


Vallée Sacrée (7)
Vallée Sacrée (5)
Vallée Sacrée (6)

Je ne vous l'ai pas dit, mais ce fut une journée grise à 98 % : des nuages qui cachaient par moment le sommet des montagnes, une pluie fine à d'autres moments, et 2 % pour un soleil vraiment audacieux, mais vite vaincu. Mais en dedans, c'était plein de couleurs !

 

Publié dans CARNETS PÉROU

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article