Pour 2009 ... Une île merveilleuse

Publié le par JacquesB de Jonquière à 20:50

Jonquière, Saguenay

Comme le monde est petit grâce à Internet.

Deux québécois d'Amos (Maryse et Dany) qui lâchent tout  (maison et emploi) et qui décident d'entreprendre un tour du monde durant quatre (4) ans en racontant leurs découvertes sur un blogue

Un suisse (Mickey) qui les découvre et qui leur laisse de beaux textes en commentaires.

Et moi, qui les découvre à mon tour et qui, par la magie d'Internet, reçoit d'eux la permission de publier dans mon propre blogue le dernier texte de Mickey et Madame...

Une réflexion des plus appropriée en ce début de nouvelle année...
une réflexion aussi sur le sens des voyages
.

Merci Dany, Maryse, Mickey et Madame



Une île merveilleuse 


Qui n’a jamais rêvé de trouver une île paradisiaque, déserte si possible, avec une végétation luxuriante, des fleurs odorantes et des fruits bien mûrs comme toute nourriture, avec comme seule occupation journalière que de se laisser vivre et de regarder le temps passer?
Les premiers jours, les premières semaines sont formidables, personne pour nous ennuyer, loin de la civilisation et loin de la pollution, avec le bruit des vagues et le chant des oiseaux comme seule musique. Les tracas de la civilisation moderne sont au loin, sur le continent.
Seulement, après un certain temps, la solitude nous gagne; de vivre en ermite ça pèse, nous voudrions avoir un compagnon ou une compagne pour converser, pour vivre une vie plus riche en événements, pour partager cette existence, peut-être sereine pour certains mais lassante pour d’autres.
Un jour pourtant, le ciel étant dégagé, au loin une fumée apparaît. Serait-ce un bateau ou tout autre chose? En regardant bien, c’est une autre île qui est à quelques milles et qui n’est pas si déserte que ça car il n’y a pas de fumée sans feu et il n’y a pas de feu sans êtres humains, sauf le feu de la foudre ou des volcans.
Que faire pour rejoindre cet îlot? Nager sur cette distance? Impensable avec le peu d’entraînement et impossibles avec les dangers. Rester prisonnier de ce paradis terrestre, sans le partager avec autrui? Végéter à regarder cette fumée au loin? Penser qu’une personne se trouve à une dizaine de kilomètres de soi et qu’elle est inatteignable? Que non pas!
La seule solution serait celle de bâtir un pont. Un pont de plusieurs kilomètres à construire seul, jour après jour, ouvrage qui devrait être assez solide pour résister aux colères de la mer et supporter non seulement le poids de l’homme, mais aussi celui des trésors accumulés par lui au fil du temps; construction difficile à élaborer, mais pas impossible pour celui qui a la volonté.
L’être humain est semblable à une île déserte; au départ il se plait de sa solitude mais au fil du temps il lui faut trouver des êtres semblables. En regardant bien autour de lui il verra qu’il existe des milliers d’îles comme la sienne, des milliers d’humains qui ne peuvent pas vivre dans l’isolement.
Pour mieux se rapprocher, ces personnes construiront des ponts, elles arriveront à se rejoindre et ainsi telle une toile d’araignée tisser une toile d’amitié et d’amour entre elles. Pourtant quelques irréductibles ne voudront pas participer à cet immense ouvrage mais des gens de bonne volonté, peut-être curieux, essayeront de rejoindre ces îles, avec succès parfois.

De toutes ces îles naîtront d’autres îlots et ces archipels seront des havres de paix où l’animosité n’existera pas, sauf si certains ponts devraient être coupés. 
Amies, Amis, ne restez pas seuls sur votre île déserte, même si elle est paradisiaque, partagez-la! Vivez bien la nouvelle année dans le calme et la sérénité, nagez dans la joie et le bonheur, avec l’amitié et l’amour; que la santé et la bonne fortune soient avec vous et que l’adversité vous ignore encore pour très longtemps.
Et surtout construisez, mais ne coupez pas des ponts!
Bonnes fêtes de fin d’année et bonne année 2009; nos vœux sincères et nos meilleures pensées accompagnent ces quelques mots.
Mickey et Madame
Depuis la Suisse enneigée


Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Bonsoir, je viens chez toi ^grâce à Perfecta. Et... pas de hasard si je lis juste cet article. Je veux partir, peut être juste dans une autre ville, construire d'autres ponts, Entre l'envie et le découragement, qui va gagner ??? bonne nuit Nicole
Répondre
J
<br /> Bonsoir Nicole.<br /> <br /> Merci de t'être arrêtée quelque temps ici. Et je te souhaite de réaliser ton rêve.<br /> <br /> Jacques<br /> <br /> <br />
V
Je découvre ton blog et il est très sympa.J'organise un concours du plus beau blog de voyages. je t'invite à visiter le mien et à t'inscrire au concours si tu le désires.A bientôt, Claudine
Répondre
J
<br /> Merci Claudine et je prends bonne note de ton invitation.<br /> <br /> Au plaisir de te lire a nouveau<br /> <br /> Jacques<br /> <br /> <br />