Québec (1) ... Nadaka, un québécois en Inde !

Publié le par JacquesB de Jonquière (Québec) à 12:30

Jonquière, Québec

Décembre 2009

Québec (1) ... Nadaka, un québécois en Inde !

 

Vive Internet ! On y fait de si belles découvertes !

 

En voici une.

 

Ça faisait longtemps que je me disais qu'il serait intéressant de montrer dans mon blogue la présence de la musique asiatique au Québec.

 

J'ai trouvé mieux : un québécois installé en Inde depuis 1974 et maîtrisant maintenant la musique indienne.

 

Son nom : Nadaka.

 

Musique indienne inspirée
Article de Reine-May Crescence sur Canoë, le 19-08-2008,
lors de son spectacle à la Tohu de Montréal

 

 

"Nadaka, artiste d’origine québécoise, propose une expérience unique de musique indienne contemporaine et jazz fusion qui lui vaut aujourd’hui une place respectée en Inde et à l’étranger.

 

Nadaka a quitté le Québec à 16 ans pour parcourir le monde, sa guitare en bandoulière, en quête de recherche spirituelle.

 

C’est en Inde qu’il a posé définitivement ses valises en 1974. «Lorsque je suis arrivé là, j’avais l’impression d’être rentré à la maison. Je me suis rapidement intégré à cette culture. Je m’y sens chez moi. Mon âme est devenue indienne même si je demeure un citoyen du monde», confie Nabaka qui vit à Auroville, une cité internationale située dans le sud de l’Inde dédié à l’idéal de Sri Aurobindo, le grand yogi révolutionnaire indien (1872-1950). Pendant plusieurs années, Nadaka a étudié la musique indienne en se frottant à des musiciens d’envergure. Il a même fabriqué une guitare acoustique adaptée aux tonalités subtiles de cette musique complexe qu’il a mis du temps à apprivoiser.

 

Style unique

 

«Ce n’est qu’après 20 ans que j’ai vraiment commencé à sentir l’essence de la musique indienne à travers mes créations», avoue l’artiste qui s’impose désormais comme l’un des meilleurs ambassadeurs de la musique indienne contemporaine dans un style unique mariant les techniques modales des Raga aux harmonies typiques des musiques occidentales. Et si Nadaka est très apprécié en Inde, ce n’est pas un hasard.

 

«Les fusions actuelles s’apparentent davantage à des collages qui dénaturent la vraie musique indienne. Notre fusion à nous respecte cette culture millénaire dans ce qu’elle a de plus authentique. On utilise des ordinateurs pour des raisons techniques, mais pas d’électronique. Nous savons ce que nous faisons et cette attitude ne nous limite pas dans notre démarche artistique», explique-t-il. Le virtuose est entouré de brillants musiciens, Misko M’ba à la basse, Bryce Grinlington à la flûte, Suresh Bascar aux tablas et percussions et de la chanteuse indienne Gopika qui excelle dans le chant védique et sanskrit. «On dit que le sanskrit est la langue des dieux. Elle véhicule le sens de l’infini. On trouve dans le sanskrit cette énergie du verbe et les chants védiques mettent l’accent sur les sonorités des mots prononcés et non le mot lui-même», poursuit Nadaka qui parle tamil et possède également une bonne connaissance du sanskrit.


L’artiste convie les mélomanes à un voyage unique au cœur de la musique indienne inspirée des ragas traditionnels, de chants sanscrits et d’ambiance méditative. Une musique profonde porteuse de paix".
 
 
 
Et place à la musique pacifiante de Nadaka
 
 
 


 Pour en savoir plus, voici un autre article ...

 

Nadaka, une célébration contemporaine de l'Inde



 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
<br /> De retour sur la blogosphère, je suis ravie de te relire ;)<br />
Répondre
J
<br /> <br /> Bonjour Perfecta.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Je suis toujours sur la blogosphère, mais je m'occupe davantage de mon blogue sur<br /> l'Asie, car, depuis quelques années, c'est vers cette région du monde que je voyage.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Au plaisir de te lire à nouveau<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Jacques<br /> <br /> <br /> <br />