Bolivie ... Mon trajet en un coup d'oeil et mes coups de coeur

Publié le

Article écrit à Antofagasta (Chili)



MES 49 JOURS EN BOLIVIE (2002)


En 2002, j'ai traversé la Bolivie en 49 jours en entrant par le Pérou (Puno) et en quittant le pays par le Chili, (désert d'Atacama) avant de revenir au Pérou.

On me demande souvent ce que j'ai aimé dans tel ou tel pays, et je suis constamment obligé de répondre : ça dépend !
 
Alors, après avoir sillonné la Bolivie d'est en ouest et du nord au sud, durant près ou plus de 10 000 kms, j'ai pensé qu'il serait intéressant de vous donner mes coups de coeur, ou, si vous voulez, ce qu'il ne faut pas manquer si jamais on décide de visiter ce pays.

Une ville ... un clic ... un article

 

Mes coups de coeur boliviens



D'abord deux surprises, l'une positive, l'autre négative

 
Commençons par la positive. La ville de Copacabana sur le bord du lac Titicaca : se retrouver au début d'un voyage en Bolivie dans une ville de style balnéaire en plein Altiplano et avec une population touristique de jeunes plutôt " artistes-freaks", eh bien! ça surprend et fort agréablement.
 
Par contre, La Paz ne m'a pas laissé d'aussi heureux souvenirs : une ville, comme je l'ai déjà écrit, où le vieux est caché par les édifices modernes et où l'on cherche en vain les boliviens indigènes, sauf celles qui mendient avec leurs enfants dans leur bras. Très décevant. Heureusement qu'il y a le site lui-même de la ville.

 

Du coté des villages boliviens


Trois méritent le détour et sont, de plus, dans une même partie du territoire, au nord de La Paz.

D'abord, deux villages en montagne et offrant des vues merveilleuses, Sorata et Coroico. Puis le village, un peu plus gros, de Rurrenabaque, pour sa différence : se retrouver dans une ville tropicale-des-Caraïbes après plusieurs semaines en haute altitude plutôt frisquettes, c'était bienvenu !
 


Du côté des villes elles-mêmes 


Deux villes sortent radicalement du rang : Sucre et Potosi, deux superbes villes coloniales, et, de plus, très vivantes culturellement.
 
Je donne ma préférence à Sucre pour sa température plus clémente, et aussi, pour son allure de vraie capitale de la Bolivie. Avantage : ces deux villes sont très près l'une de l'autre, trois heures de route à peine, elles se visitent donc facilement.

 

Sur les routes boliviennes


Parmi les plus belles routes, même si la plupart sont non pavées,  d'abord le trajet La Paz-Coroico, pour le "thrill" qu'il nous procure, ne sachant pas trop si nous arriverons au bout de la route sans encombre (deux jours après que j'y suis passé, un bus a pris le champ, ou si vous préférez, le précipice : une trentaine de morts !). C'est pourquoi certains ne prennent pas de chance, ils descendent les 80 kms à bicyclette, se disant : " Ne comptons que sur nos propres moyens ! "

 
Le second trajet à faire absolument de jour, c'est celui qui va de Uyuni à Tupiza, dans le sud de la Bolivie, pour la diversité de ses paysages, passant de l'altiplano au désert, puis la traversés d'une chaîne de montagnes et l'arrivée époustouflante dans les montagnes de Tupiza.

 

Pour ce qui est des montagnes 


C'est à celles qui entourent Tupiza que revient la palme, même si je n'en ai vu que quelques-unes. Mais comme je l'ai déjà aussi écrit, ça me donnera une raison de revenir en Bolivie, la prochaine fois.

 

Pour ce qui est des gens 


Je dois reconnaître que leur rapport avec les étrangers sont plutôt distants, sauf peut-être dans les régions de la Bolivie tropicale où les rapports sont un peu plus chaleureux.
 
Je pense entre autres à Rurre et à Santa Cruz. Est-ce une conséquence de la température : c'est vrai qu'il est plus difficile de communiquer, quand, le soir venu, le froid a pris possession des lieux extérieurs d'échanges, dont les parcs. En tout cas, c'est difficilement comparable avec mon expérience cubaine.

 

Et le "top du top"


Toutes catégories confondues, le summum de mes cous de coeur est sans hésitation le Salar de Uyuni et les lagunes, pour l'originalité de ses paysages, l'unicité de ce coin du monde et surtout, pour les nombreuses et magnifiques images qui logent désormais dans ma tête.

 

 

BON VOYAGE EN BOLIVIE !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article