Équateur ... Mon trajet en un coup d'oeil et mes coups de coeur

Publié le

Jonquière, Québec
Article écrit à Quito, Équateur
 


MES 57 JOURS EN ÉQUATEUR (2002)

 

En 2002, j'ai passé près de 60 jours en Équateur, dont 8 aux îles Galapagos. Ayant été obligé de changer mes plans, dû aux problèmes politiques qui sévissaient alors en Colombie et au Venezuela, ce réaménagement de mon itinéraire m'a permis de sillonner l'Équateur durant beaucoup plus de jours que prévus.

D'où mes aller/retours est-ouest dans les Andes équatoriennes, et mes quelques jours dans la jungle du pays.

Et mon séjour en Équateur fut troublé par deux événements peu communs : des explosions à Riobamba nécessitant une course vers les montagnes qui bordent la ville avec les citoyens de la ville; puis ce fut un vol au couteau dans un bus au nord de l'Équateur sur la route San Lorenzo / Ibarra.

Mais  je me dois de reconnaître que mes jours en Équateur furent malgré tout remplis de fort beaux moments.

Et après ces quelques 60 jours en Équateur, voici venu le temps de vous livrer mes principaux coups de coeur, comme je l'ai fait auparavant pour la Bolivie et le Pérou.

 

  Une ville ... un clic ... un article



MES COUPS DE COEUR ÉQUATORIENS


Du côté des sites naturels


Ce sont sûrement les Iles Galapagos qui, sans conteste, remporte la palme. Ce territoire protégé, de par le nombre impressionnant d'espèces originales qu'il contient, autant de mammifères, d'oiseaux que d'animaux marins, et surtout pour la proximité qu'il nous est possible d'atteindre avec ces espèces diverses, méritent amplement cette distinction.

 

Du côté des aménagements humains

 
Dans la catégorie aménagement des bords de mer, lacs ou rivieres, c'est sans contredit Guayaquil avec son Malecon génial qui l'emporte avec ses vues sur la rivière Guayas, ses places publiques avec sculptures d'hommes et de femmes qui ont fait l'histoire de Guayaquil, avec ses fontaines aux divers styles et sa promenade dans un jardin de plantes qu'on retrouve en Équateur et au centre duquel coule une rivière et où l'on peut admirer un petit étang, avec ses aires de jeux pour les enfants, ses aires d'achats pour les ados et les adultes et ses aires de détente et de restauration pour toutes et tous.

Dans la catégorie aménagement des vieux quartiers huistoriques des villes, Quito bat la marche avec sa journée dominicale "La rue et les Places Publiques nous appartiennent, à nous, piétons !" et la vie culturelle qui s'y déploie. Un centre-ville pris d'assaut par l'ensemble des Quiteños, soit en familles, en groupes d'amis, ou tout simplement individuellement.


Du côté des routes
 
Pour les routes, le trajet en train de Riobamba a Sibambe en passant par Alausi mérite qu'on l'emprunte, surtout assis sur le toit du train, ce qui permet une vue panoramique des paysages que nous traversons. Avec la traversée en train de la Norvège jusqu'au Pôle Nord, ce sont les deux expériences de train qui figurent au sommet de mes préférences.
 
Quant aux routes de montagnes, plusieurs méritent le détour, toutes d'est en ouest ou vice-versa : Riobamba - Bucay - Guayaquil, surtout la première partie du trajet qui va de Riobamba jusqu'au sommet des montagnes, puis Guayaquil - Guaranda -Baños  et Ambato, et, enfin, Quevedo - Latacunga sont mes trois préférées. Ces routes mises ensemble permettent d'offrir a nos yeux une super dose de plusieurs heures de plaisir.
 

Du côté des villes

 
D'abord Baños autant pour son site fabuleux au creux de montagnes si rapprochées qu'on croirait pouvoir les toucher du doigt, que pour sa vie trépidante autant de jour que de nuit, que des possibilités d'activités qu'on peut y trouver : marches en montagne, bains en eaux chaudes, visites de cascades tout près de la ville, sans compter la visite des restos, bars et discothèques de la ville. Une ville tout aussi vivante qu'Arequipa au Pérou.
 
Aussi Guayaquil mérite un détour, même si la période où j'y suis allé était assez spéciale...en pleine restauration des principales rues du centre-ville pour en faire de belles et larges avenues où, du Malecon aux deux principaux parcs du centre-ville, les piétons pourront, une fois les travaux terminés, circuler en toute tranquillité.
 
Et, dans les trois capitales visitées, Lima, La Paz et Quito, c'est sûrement Quito que j'ai le plus appréciée, avec les superbes montagnes qui l'entourent, ses nombreuses collines où la ville s'est étendue et développée, son quartier "Nouvelle Ville - Mariscal" à la vie des plus trépidantes et, finalement, son quartier historique, lui aussi des plus vivants culturellement.
 

Du côté des villages


Pour les villages, deux ont retenu mon attention : Otavalo, pour son marché public et la possibilité de visiter plusieurs jolis villages de montagnes dans ses alentours, et Montañita, village du bord de mer avec sa vie-bohème des années 70.
 

Du côté des marchés publics

C'est à Otavalo et à Saquili que l'on peut trouver les marchés publics les plus vivants

 

Du côté de la vie culturelle
 

C'est à Banos et dans le quartier Mariscal de Quito que l'on peut trouver la vie culturelle la plus animée

 

Du côté des plages


Enfin, pour les amoureux de plages avec bain de foule garanti, c'est vers celle d'Atacames qu'il faut se diriger, tandis que celle de Muisne, tout près, permet aux amoureux de solitude de satisfaire leurs désirs.

 

BON VOYAGE EN ÉQUATEUR
ET AUX ILES GALAPAGOS !
 

Publié dans CARNETS ÉQUATEUR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article